Présidentielle 2022 : pourquoi Marine Le Pen s’est-elle déclarée candidate si tôt ?

Marine Le Pen a annoncé le 23 février 2020 qu’elle sera candidate aux élections présidentielles de 2022. Pour la troisième consécutive elle décide de se lancer dans la course pour les présidentielles de 2022. Elle compte bien devancer Emmanuel Macron. 

Pourquoi les présidentielles ?

Pour Marine Le Pen, l’élection de 2022 sa dernière chance pour devenir présidente après les échecs de 2012 et 2017. Avec l’âge elle pense pouvoir se montrer plus ferme et plus mature pour assumer son rôle. Après avoir renoncé à son poste au Rassemblement national (RN), elle attend un soutien unilatéral de son parti. C’est aussi l’occasion de prendre sa revanche sur Emmanuel Macron suite à l’élection de 2017. C’est pour cela que Marine le Pen est candidate à la Présidentielle de 2022.

 La stratégie

Marine Le Pen s’est officialisée très tôt en tant que candidate pour prendre tout le monde de court. Cela lui permettra de s’offrir une avance de deux ans surtout en ce temps de pandémie. Elle pense déjà à comment faire face à l’après Covid-19 et l’après-Macron. Pour elle il est temps de montrer une politique dure et sévère sur le libéralisme. Elle veut adopter ses propres méthodes pour donner une image bien plus forte de la France. Contrairement à ce que Macron fait, elle désire faire d’une priorité la reconquête des territoires français et la mise en place d’une loi visant l’islam. En lançant son site « M l’avenir » elle pense pouvoir gérer et répondre les attentes des Français. Elle pense déjà battre Macron au deuxième tour et met déjà en place toutes les dispositions pour le faire. 

Erreur ou pas ?

Malgré la stratégie de prendre tout le monde au court, le même scénario de 2016 se répète. Lors d’un sondage contre Emmanuel Macron en 2016 elle est à quelques points de le battre et de remporter les élections de 2017. Ce schéma se dessine à nouveau en cette année de 2021, elle a obtenu un score de 48 % contre 52 % pour le président actuel. Son âge ne lui facilite pas non plus la tâche. Même si elle pense obtenir les votes des plus anciens, la jeunesse reste un problème sur la politique de libéralisme. Une fois encore elle devra donner tout son maximum pour ne pas subir les mêmes échecs de 2012 et 2017. 

Réussira-t-elle ? Vivra-t-elle les mêmes rejets ? Gagnera-t-elle son combat contre Macron ? A-t-elle adopté la bonne stratégie ? Tout se jouera alors en 2022, on verra alors si Marine Le Pen a vu juste ou non.

Réforme des retraites : en quoi consiste la retraite à points ?
Les conséquences du Brexit sur l’équilibre de l’Union européenne