Jeux Olympiques : pourquoi la version 2024 promet d’être plus éco-responsable ?

Les Jeux Olympiques 2024 promettent une tournure plus écologique que les précédents. En effet, Paris 2024 souhaite montrer l’exemple et s’aligne aux objectifs de l’Accord de Paris. La couleur a déjà été annoncée, les JO 2024 ambitionnent des jeux neutres en carbone.

Paris 2024 et WWF, main dans la main

L’alliance entre WWF et Paris 2024 a été signée en novembre 2019. Un partenariat qui vise à faire des Jeux Olympiques 2024, mais aussi le monde du sport dans l’Hexagone, plus éco-responsable. Ainsi, les jeux à venir promettent 100 % d’énergies renouvelables, 100 % de bio déchet, et un taux d’émission de gaz à effet de serre largement inférieur à celui des derniers jeux à Londres. Les éclairages ne seront pas alimentés par du gasoil, mais avec de l’hydrogène ou bien de l’huile végétale. Bien sûr, tout ceci n’est pas encore en place et les solutions sont en cours d’élaboration. D’ailleurs, le comité d’organisation sollicite les entreprises et les startups à innover et à créer ces technologies qui vont permettre de mettre en place des Jeux Olympiques Verts. L’appel a été lancé et il reste environ 4 ans pour réussir le pari de trouver le parfait accord entre JO 2024 et écologie.

Implication de l’Agence Française de Développement

Après l’organisation environnementale WWF, c’est l’AFD qui a passé un accord avec le comité d’organisation des prochains Jeux Olympiques en février 2020. Toujours dans cette optique d’allier JO 2024 et écologie, les deux entités souhaitent soutenir les projets environnementaux portés par les athlètes, mais aussi les idées qui vont permettre d’instaurer l’égalité des sexes et une meilleure intégration des personnes en situation handicap dans le sport. Selon l’AFD, cette coopération témoigne une nouvelle fois de la volonté de Paris 2024 d’aligner les JO aux Objectifs de Développement Durable définis par les Nations Unies.

Pour la transition écologique

Si Paris tient tant à mettre en place des Jeux Olympiques écolos, c’est aussi dans le but de mettre en avant la transition écologique. À travers ces jeux, la France réaffirme son engagement écologique ainsi que sa capacité à innover. Pour ce grand événement, le comité d’organisation prévoit moins de construction pour limiter au maximum les impacts environnementaux. Georgina Grenon, directrice de l’excellence environnementale des JO 2024 affirme que 95 % des sites sont existants ou temporaires. Mais encore, pour accorder JO 2024 et écologie, il convient aussi de penser à la construction du village olympique. Là encore, il a été dit que l’ensemble des matériaux utilisés pour la réalisation des équipements sera réutilisé quand les Jeux seront terminés. Ce vaste projet peut beaucoup faire avancer la transition écologique s’il est réussi.

Quels sont les animaux les plus touchés par le trafic dans le monde ?
Résidus de pesticides dans les aliments : la solution est-elle de privilégier le local et le bio ?

Plan du site