Réforme des retraites : en quoi consiste la retraite à points ?

La réforme des retraites s’accélère en instaurant une réforme visant à remplacer tous les régimes existants par un système unique à points plus équitable, et qui sera utilisé pour le calcul de la retraite. Le changement pour une retraite à points soulève toutefois de nombreuses questions venant des assurés concernant son fonctionnement, en plus de savoir qui sont les principaux bénéficiaires.

Le régime complémentaire ou la retraite à points

Dans de nombreux pays, les individus actifs cotisent leur retraite sur 2 régimes : le régime de base et le régime complémentaire. Le régime de base calcul la retraite par rapport aux trimestres acquis tandis que le régime complémentaire, également connu comme la retraite à points permet aux assurés de cumuler des points, et dépend de ses cotisations versées tout au long de sa carrière d’assuré. Plusieurs caisses de retraite complémentaire utilisent en outre le régime à points pour calculer la retraite de leur assuré. Par exemple en France, l’Agirc-Arrco ou le régime de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) délivrent des retraites optionnelles fonctionnant sous le régime complémentaire.

Régime à points : un fonctionnement annuel

Les personnes actives acquièrent les points retraites le long de leur carrière professionnelle et contribuent à leur cotisation à travers un prélèvement mensuel sur le salaire. En effet, les particuliers nés après 1963 exerçant une activité professionnelle dans n’importe quelle catégorie socioprofessionnelle bénéficieront de la retraite à points. Par ailleurs, le nombre de points est actualisé annuellement et ne fera pas l’objet de décote ou surcote de la valeur après la réforme.

Les points sont alors convertis en unité monétaire dès le départ à la retraite et différentes tranches de cotisations sont également prévues. Les tranches sont établies selon la caisse de retraite, et qui séparent les cotisations en fonction du niveau de salaire ainsi que le montant du plafond de la Sécurité sociale.

Calcul de la retraite à point

Le cumul et la conversion des points de retraite annuel s’ajoutent à ceux ayant été acquis durant les années précédentes. Les caisses de retraites se réfèrent d’abord à la valeur d’acquisition du point pour convertir les cotisations, puis multiplient le taux de calcul d’un point avec l’assiette de cotisation, et divisent ensuite le produit par le prix d’un point pour obtenir le nombre de point d’un assuré. Le nombre de points est notamment calculé dynamiquement pour un assuré et tient compte de cas spécifiques comme les périodes d’inactivités ou les grossesses.

Il faut souligner que la valeur d’un point n’est pas fixe et peut donc faire l’objet d’une baisse suivant les révisions budgétaires.

Les conséquences du Brexit sur l’équilibre de l’Union européenne
Présidentielle 2022 : pourquoi Marine Le Pen s’est-elle déclarée candidate si tôt ?